Qui a dit quoi ? Avec Anne Barrat

« Qui a dit quoi ? » est une série d’articles lancée par Coin24 ayant pour but d’interroger des acteurs francophones du monde de la crypto-monnaie et de la blockchain pour vous éclairer sur des concepts ou vous présenter des solutions ou des produits liés à cette industrie pleine d’avenir. 

Pour retrouver tous les articles « Qui a dit quoi ? », cliquez ici.

Qui est Anne Barrat ?

Responsable Marketing et Communication chez 21Shares, Anne Barrat a passé de nombreuses années au service de l’industrie financière sur les marchés (Euronext & NYSE), mais aussi dans le secteur bancaire. Diplômée de Sciences Po Paris, Sup de Co Paris et HEC Paris, elle écrit régulièrement dans des journaux économiques et financiers, tels que L’Agefi ou Allnews en Suisse. Elle collabore depuis 2019 avec 21Shares, dont elle est aujourd’hui responsable de la stratégie de communication.

Pourriez-vous rappeler ce que sont les ETP sur crypto-monnaies et quels sont leurs avantages pour les investisseurs ?

Alors que l’on parle beaucoup de la décision de la SEC concernant des ETF sur Bitcoin ou Ether, les investisseurs européens sont moins habitués à entendre parler d’ETP ou Exchange-Traded Products.

C’est pourquoi ma première question pour Anne a été de vous rappeler ce que sont les ETP sur crypto-monnaies que propose 21Shares.

Les ETP (Exchange-Traded Products) sont des trackers, c’est-à-dire qu’ils reproduisent à 100 % la performance d’un actif sous-jacent – les crypto-monnaies dans le cas des produits 21Shares : le Bitcoin, l’Ethereum et d’autres comme le Ripple pour ne citer qu’elles.

Comme les trackers sur indice (les ETF) ou sur matières premières (ETP), ils sont traités sur des places boursières. Ils offrent donc, tout comme une action, une liquidité quotidienne aux investisseurs.

Ces derniers peuvent ainsi facilement les acquérir et à moindre coût – les frais de commission de ce type d’investissement (de la famille de la gestion passive) sont moins élevés que dans les fonds à gestion active.

Pour ceux qui cherchent à obtenir davantage d’informations sur la différence entre un ETF et un ETP, je vous conseille de consulter notre édition Qui a dit quoi avec Laurent Kssis qui nous explique que le plus complexe réside dans le fait que la dénomination de ces produits financiers peut varier en fonction des pays ou juridictions dans lesquelles ils sont créés ou proposés au trading.

Jusqu’à présent, 21Shares a listé ses ETP sur crypto-monnaies en Suisse, en Allemagne et en Autriche. L’ajout de la France suit-elle une hausse de la demande des investisseurs français ?

Anne m’explique que la société suisse 21shares a lancé son premier ETP en novembre 2018 sur la bourse helvétique, le SIX Exchange. Cet ETP, appelé  HODL, suivait la performance de 5 crypto-monnaies – le Bitcoin, l’Ethereum, le Litecoin, le Bitcoin Cash et le Ripple.

Depuis, 13 autres ETP sur crypto-monnaies ont été lancés par l’entreprise sur les bourses de Francfort, Stuttgart et de Vienne et sont accessibles aux investisseurs dans 3 monnaies fiat : le dollar, l’euros et le franc suisse.

Depuis le mois de juin, la place de marché Euronext propose les trackers sur Bitcoin et Ethereum de 21Shares, une étape majeure pour l’entreprise suisse. C’est aussi une opportunité importante pour les investisseurs européens qui souhaitent profiter de cette classe d’actifs pour investir sur le marché des crypto-devises sans détenir de jetons.

La France, comme d’autres pays européens, a pris son temps pour reconnaître l’intérêt des crypto-monnaies comme une classe d’actifs à part entière. Les régulateurs français, anglais, néerlandais – pour ne citer qu’eux – ont finalement récemment approuvé la cotation d’instruments financiers offrant aux investisseurs une exposition aux crypto-monnaies, les ETP.

Pourquoi ? Parce qu’ils présentent la meilleure protection possible : les ETP sont 100 % « collatérisés » (contrepartie de 1 pour 1) et compensés comme l’est une action ou toute autre classe d’actifs.

Ce lancement marque une étape importante aussi bien pour les investisseurs français, qui réclamaient depuis longtemps des produits sur les crypto-monnaies liquides, que pour 21Shares qui a poursuivi sans relâche sa stratégie initiale de coter sa gamme d’ETP sur toutes les bourses européennes, continentales et au Royaume Uni.

La cotation sur les bourses de Paris et d’Amsterdam sont le fruit de cette stratégie, dépassant donc un simple ajout tactique !

Trois produits indexés sur le Bitcoin et l’Ethereum de 21Shares ont donc débarqué à la Bourse de Paris (Euronext Paris) depuis le 1er juin, malgré la baisse récente du marché des crypto-devises. Que représente cette nouvelle étape pour les investisseurs européens ?

Comme me l’explique Anne, c’est une étape majeure dans la mesure où les investisseurs européens peuvent enfin profiter de produits financiers sur crypto-monnaies aussi sûrs et de confiance que n’importe quel instrument financier dans leur stratégie de diversification de portefeuilles (peu importe le mouvement de baisse récent).

Les investisseurs sont habitués aux évolutions des cours des sous-jacents, c’est même l’essence de l’investissement en bourse. Les investisseurs professionnels tirent partie de la volatilité des marchés, tout comme les particuliers de plus en plus éduqués et agiles dans la gestion de leurs actifs tirent leur épingle du jeu des mouvements haussiers comme baissiers.

Ceux d’entre eux qui avaient acquis des actions GAFAM avant la crise sanitaire, ont pu se féliciter de leurs investissements, de la même façon ceux qui avaient acheté des ETP sur le BTC ou l’ETH ont pu se frotter les mains…

Anne souligne que les gains réalisés couvrent plus que largement la baisse récente. Elle me donne l’exemple de la très bonne performance de l’ETP 21Shares sur Bitcoin (ABTC) qui a connu une croissance de près de 93 % depuis le début de l’année et de plus de 320 % depuis son lancement !

Si vous n’êtes pas très optimiste sur le potentiel de hausse du Bitcoin, vous pouvez aussi profiter d’un produit 21Shares permettant une exposition à la performance inversée du Bitcoin. Il s’agit donc d’une position de vente à découvert pour profiter d’une baisse des prix du jeton. Je demande alors à Anne si c’est un produit tout aussi populaire que l’ETP sur Bitcoin permettant de profiter de sa hausse.

L’ETP sur BTC inversé (SBTC) est aussi populaire que celui sur le Bitcoin (ABTC), essentiellement parce que ces deux produits sont complémentaires. Le premier, idéal pour une exposition à court terme, permet de bénéficier des effets baissiers du Bitcoin – donc de la volatilité intraday. Le second est un véritable Must pour une exposition à moyen et long terme. Un investisseur avisé fera le choix d’une double exposition.

Qui a dit quoi ? Avec Anne Barrat – Le mot de la fin

Les ETP sur crypto-monnaies permettent donc aux investisseurs qui le désirent d’acheter des sous-jacents financiers qui sont parfois difficiles à obtenir. C’est notamment le cas des investisseurs institutionnels qui doivent faire face à des exigences réglementaires imposées par leurs services compliance ou des investisseurs particuliers qui ne veulent pas s’occuper de l’achat et de la conservation de jetons.

Les ETP permettent donc aux investisseurs particuliers et institutionnels de profiter du marché des crypto-devises plus facilement et d’une manière plus sécurisée et moins coûteuse tout en soutenant la liquidité du marché via un titre coté en bourse. C’est pourquoi 21Shares a développé de nombreux produits et continuent de le faire pour proposer une gamme d’ETP sur crypto-devises toujours plus complètes.

Nous avons l’intention de compléter cette première avancée avec d’autres ETP de la gamme 21Shares, que ce soit sur une seule crypto-monnaie, le Ripple notamment, ou sur un panier de crypto-monnaies. Ces paniers permettent aux investisseurs une exposition multiple aux crypto-monnaies, de la même façon qu’un ETF sur le CAC 40 offre une exposition à 40 valeurs au lieu d’une.

Merci à Anne Barrat de nous avoir expliqué la pertinence des ETP sur crypto-monnaies !

L’article Qui a dit quoi ? Avec Anne Barrat est apparu en premier sur Coin24.



Laisser un commentaire