La SEC autorise IMVU à vendre des crypto tokens

La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a autorisé une autre société à vendre ses tokens natifs dans le pays

La SEC américaine a publié hier une « lettre de non-action » autorisant IMVU, une société d’avatars digitaux, à vendre sa crypto-monnaie native. Selon la publication de la SEC, IMVU peut vendre ses monnaies digitales VCOIN aux États-Unis. Cependant, la société le fera sous de lourdes restrictions.

La commission a ajouté que VCOIN n’est pas un titre. En tant que tel, IMVU peut proposer la vente de VCOIN aux traders et aux investisseurs sans être enregistrée en vertu de la section 5 de la loi sur les valeurs mobilières. En outre, IMVU peut poursuivre ses activités sans enregistrer sa monnaie digitale comme une catégorie de titres de participation conformément à la section 12(g) de la loi sur les changes.

Il a été demandé à IMVU de respecter certaines conditions si elle devait continuer à vendre du VCOIN aux États-Unis. La lettre précisait que IMVU n’était pas autorisée à utiliser le produit de la vente de sa crypto-monnaie pour financer l’upgrade du réseau. Le réseau doit être pleinement développé, fonctionnel et opérationnel dès son lancement et avant que IMVU ne vende des tokens VCOIN.

Parmi les autres conditions énumérées par la SEC, citons : les acheteurs doivent accepter d’acheter les tokens VCOIN pour les utiliser et ne pas spéculer sur leurs prix ; les tokens VCOIN ne peuvent être vendus qu’à un prix fixe ; les utilisateurs doivent respecter diverses restrictions en matière de connaissance du client et de lutte contre le blanchiment d’argent ; Il est interdit à IMVU de promouvoir ou de supporter l’inscription ou le trading de VCOIN sur une plateforme de trading tierce ; la société de crypto produira suffisamment de VCOIN pour garantir le maintien du prix fixe du token ; et IMVU mettra en place des limites spécifiques pour les achats, conversions et transferts de VCOIN.

Les conditions énumérées par la SEC sont conformes à certaines des conditions proposées par IMVU dans sa demande de lettre de non-action. L’avocat de la société de crypto, Michael Didiuk, un partenaire du cabinet d’avocats Perkins Coie, a mentionné dans la proposition que IMVU ne permettrait pas aux utilisateurs de convertir VCOIN en monnaie fiduciaire sur sa plateforme. La conversion des coins en fiats sur d’autres plateformes entraînerait des frais de 10 à 15 %.

La SEC n’a émis que quelques lettres de non-action dans le passé, notamment à des sociétés telles que TurnKey Jet et Pocketful of Quarters. IMVU est encore relativement peu connue dans l’espace de la crypto-monnaie. La société a déposé une marque pour VCOIN en août de l’année dernière. Selon le dépôt, la marque s’appliquera aux biens virtuels téléchargeables qui utilisent la technologie blockchain pour exécuter et enregistrer les transactions.

The post La SEC autorise IMVU à vendre des crypto tokens appeared first on Coin24.



Laisser un commentaire