Le procureur général de New York demande à Bitfinex et Tether de mettre un terme à de nouveaux retards

Le bureau du procureur général de New York en a eu assez des retards liés à l’exécution d’une ordonnance de production de documents datant de 17 mois par Bitfinex et Tether

Avant une réunion entre le régulateur et les deux sociétés de crypto, John Castiglione, avocat principal du NYAG, a déposé une lettre demandant aux deux sociétés de se conformer à l’ordonnance détaillant les informations financières dans les 60 jours suivants.

« À la date de ce dépôt, l’ordonnance 354 est en vigueur depuis dix-sept mois. Au cours de cette période, les défendeurs ont produit des documents « juridictionnels » (conformément aux instructions de la Cour) mais n’ont pas produit les informations de base exigées par l’ordonnance. Les retards doivent cesser, et les défendeurs doivent être invités à s’exécuter rapidement », a révélé M. Castiglione.

L’avocat de l’autre partie a toutefois fait valoir que l’ordonnance était trop large et que pour que des progrès soient réalisés, il fallait en réduire la portée.

Cette affaire entre le régulateur et les deux entreprises (Bitfinex et Tether) a en effet été longue. Elle a débuté en avril de l’année dernière, après que le bureau de l’AG ait affirmé que Bitfinex avait perdu l’accès à près d’un milliard de dollars de fonds de clients.

Joel Cohen, juge à la Cour suprême de l’État de New York, a fixé l’audience entre les deux parties au jeudi 17. Cela fait suite à l’envoi par le bureau du NYAG d’une requête la semaine dernière dans laquelle le bureau se plaignait que ni Bitfinex ni Tether n’avaient soumis de documents.

Castiglione affirme que le NYAG demande que tous les documents pertinents soient soumis dans un délai de deux mois. Le bureau du NYAG cherche également à prolonger de trois mois une injonction interdisant à Tether de prêter des fonds à Bitfinex.

Charles Michael, l’avocat représentant Bitfinex, a exprimé son désaccord avec la prolongation de l’injonction dans une lettre.

« Les faits prétendument dissimulés ont été révélés au grand jour depuis 17 mois, au cours desquels les consommateurs ont été libres de racheter leurs tethers sans restriction. Au lieu de cela, ils ont choisi d’acheter, la limite du marché de Tether ayant été multipliée par six (à plus de 14 milliards de dollars) ».

Selon Michael, l’augmentation de la limite de marché de Tether montre la confiance du marché dans le crypto associé au dollar. Cela annule la justification de l’extension de l’injonction.

« Les consommateurs sont bien protégés aujourd’hui, et n’ont pas besoin de l’injonction de l’OAG. L’opération de prêt censée nuire aux réserves de Tether était supérieure à 25 % du soutien de Tether au moment de l’injonction, mais, grâce aux remboursements de Bitfinex et à la croissance de Tether, le solde est maintenant inférieur à 4 % du soutien de Tether », note Michael dans sa lettre.

L’avocat a également ajouté que la valeur des actifs de Tether a éclipsé le montant des USDT émis de 160 millions de dollars.

The post Le procureur général de New York demande à Bitfinex et Tether de mettre un terme à de nouveaux retards appeared first on Coin24.



Laisser un commentaire